Quels sont les produits toxiques dans les alternateurs ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’alternateur de votre voiture ?

Cette pièce détachée est utilisée pour l’alimenter en électricité.

Son rôle est donc vital pour le fonctionnement du moteur et du véhicule.

Il faut aussi savoir que l’alternateur s’use progressivement et peut potentiellement causer des dommages sur votre voiture.

Savez-vous quels types de dommages son usure peut causer ?

Nous vous l’expliquerons en détail dans cet article.

D’abord, nous passerons en revue les informations essentielles à connaître sur l’alternateur.

Ensuite, nous vous indiquerons également quand il est conseillé de remplacer l’alternateur.

Tout savoir sur l’alternateur de votre voiture

Avant toute chose, il est important de préciser que l’alternateur est une pièce mécanique.

Au même titre que la courroie de distribution ou le vilebrequin par exemple, son rôle est primordial pour faire fonctionner la voiture dans son ensemble.

D’ailleurs, l’emplacement de l’alternateur ne varie jamais puisqu’il est toujours situé sous le capot, dans le compartiment moteur.

Quel est le rôle de l’alternateur ?

L’alternateur n’a qu’un seul et unique rôle.

Il s’agit de produire de l’électricité quand le moteur tourne à un régime minimum spécifique.

Étant la seule pièce de votre voiture capable de produire de l’électricité, vous comprenez à quel point le fonctionnement de l’alternateur est très important.

L’électricité produite par l’alternateur pendant que vous roulez est directement retransmise à la batterie afin de la recharger.

Ensuite, la batterie prend le relais pour alimenter en électricité le moteur et les équipements électriques lorsque cela est nécessaire.

Parmi les équipements électriques de votre voiture, nous pouvons citer à titre d’exemple le chauffage, la radio, la climatisation, les phares et le verrouillage automatique des portes.

Pour faire simple, la batterie envoie une impulsion électrique de 12V au démarreur aussitôt que vous tournez la clé dans le système de contact de votre voiture.

Le démarreur est alors capable de faire démarrer le moteur de votre véhicule.

De même, si vous souhaitez allumer la radio pendant que le moteur de la voiture est éteint, la batterie l’alimentera en électricité pour qu’elle puisse fonctionner.

Comment fonctionne l’alternateur ?

Il n’y a pas différents types d’alternateurs sur le marché automobile.

Celui de votre voiture se présente donc forcément sous la forme d’une bobine fixe en cuivre.

Cette dernière est enroulée autour d’un rotor qui est aussi appelé électro-aimant.

Lorsque le moteur de votre voiture tourne, il entraîne la rotation de la courroie d’alternateur.

Sa rotation permet de faire tourner la bobine pour produire de l’électricité.

Quelle est la composition de l’alternateur ?

Nous venons déjà de vous présenter les trois éléments principaux de l’alternateur qui sont la bobine en cuivre, le rotor et la courroie.

En plus de ceux-ci, l’alternateur est également composé d’un générateur, d’un redresseur et d’un régulateur.

Néanmoins, il est important de noter que ce dernier figure seulement sur les modèles récents d’alternateurs.

Quels sont les dommages causés par l’usure de l’alternateur ?

À l’instar de nombreuses pièces automobiles, l’alternateur de votre voiture s’use progressivement et vous ne pouvez rien faire pour l’en empêcher.

En plus de l’usure naturelle, l’alternateur peut également subir ce qu’on appelle de l’usure prématurée.

Cela signifie qu’il va montrer des signes d’usure avant que vous ne vous attendiez à en apercevoir.

L’usure de l’alternateur peut potentiellement entraîner des dommages sur votre voiture.

La rupture de la courroie d’alternateur

Un dommage que l’usure peut causer est la rupture de la courroie d’alternateur.

En effet, si elle devient trop tendue ou trop lâche, elle peut se briser soudainement sans prévenir.

Vous entendrez alors un grand bruit pendant la conduite.

Un dysfonctionnement des phares

Si vous vous apercevez que les phares de votre voiture ne s’allument pas correctement ou qu’ils ont tendance à clignoter, cela peut aussi venir de l’usure de l’alternateur.

Le moteur ne peut plus démarrer

Il s’agit certainement du dommage le plus important causé par l’usure de l’alternateur.

Si la batterie est vide et que l’alternateur est usé, votre voiture ne pourra simplement plus démarrer, bien que la batterie ne soit pas usée et qu’elle ne présente aucune anomalie.

Une odeur de caoutchouc brûlé

Bien entendu, cela ne concerne pas directement le fonctionnement de la voiture, mais plutôt le confort et la sécurité routière du conducteur et des passagers.

En effet, le fait de soudainement respirer une mauvaise odeur dans l’habitacle peut être une source de distraction pour le conducteur.

Aussi courte que la distraction puisse l’être, cela compromet tout de même la sécurité de tous les occupants.

Un voyant allumé en permanence

Encore une fois, ce dommage n’impacte pas la voiture en elle-même, mais le conducteur.

En effet, ce dernier s’apercevra que le voyant de la batterie est allumé en permanence sur le tableau de bord.

Quand cela est le cas et que la batterie est parfaitement fonctionnelle, l’usure de l’alternateur est probablement la cause.

Quand faut-il remplacer l’alternateur ?

La durée de vie de l’alternateur est limitée, mais elle reste quand même très longue.

En effet, il est conseillé de remplacer l’alternateur des voitures assemblées avant 2010 entre 200 000 et 250 000 kilomètres.

Pour les voitures plus récentes, l’alternateur doit être changé avant les 200 000 kilomètres parcourus.