Alternateur et écologie, quelle équation ?

À notre époque, l’écologie représente une notion très importante, spécialement en automobile, étant donnée l’obsolescence de la majorité des pièces et les matériaux parfois toxiques utilisés.

Avant d’évoquer le traitement d’un alternateur usé, nous allons rappeler à quoi il sert ainsi que son fonctionnement et sa composition.

Nous parlerons ensuite des problèmes qu’il peut présenter, avant de mentionner son réusinage ainsi que l’échange standard.

Enfin, nous verrons comment vous débarrasser d’un alternateur usé lorsqu’il n’est pas réparable afin de le recycler pour avoir une attitude respectant l’environnement.

Qu’est-ce qu’un alternateur ?

L’alternateur possède une forme cylindrique, il fournit l’énergie électrique au véhicule ainsi qu’à la batterie.

Il se charge de l’alimentation des accessoires comme la climatisation, le chauffage et les éclairages.

L’alternateur demeure aussi indispensable au démarrage du moteur puisqu’il recharge la batterie qui envoie ensuite l’intensité nécessaire au démarreur quand le véhicule est arrêté.

Fonctionnement de l’alternateur

L’alternateur fonctionne à l’aide de bobines de cuivre fixes et d’un aimant qui entre en rotation pour générer du courant.

Dans ce dispositif, une fois que le moteur est mis en marche, l’aimant tourne grâce à la courroie d’alternateur pour produire un courant alternatif.

C’est un principe d’induction magnétique qui favorise la création d’une certaine tension aux bornes des bobines.

Un élément spécial sert à redresser le courant alternatif pour le convertir en courant continu, alors qu’un régulateur ajuste la tension afin de la limiter.

L’alternateur génère une électricité proportionnelle à la vitesse de rotation de l’électroaimant ainsi qu’à sa puissance.

En quoi consiste un problème d’alternateur ?

Les véhicules restent strictement dépendants de l’alternateur pour être approvisionnés en électricité.

Toutefois, de multiples pannes peuvent survenir et perturber le fonctionnement de ce dernier.

Le problème le plus commun est la panne mécanique qui oblige alors la batterie à prendre le relais pour alimenter la voiture.

Celle-ci risque alors de rendre l’âme plus rapidement, car elle supporte mal d’être totalement déchargée, puis rechargée à maintes reprises.

Habituellement, le conducteur est alerté de ce contexte par le voyant de la batterie qui s’allume sur le tableau de bord.

Cependant, dans certains cas, celui-ci ne s’allume pas et vous réaliserez qu’un problème est présent au moment où le véhicule refuse de démarrer.

Cette situation peut par exemple se produire quand la courroie d’alternateur n’est plus entraînée, car elle est trop usée ou détendue.

Elle crée alors un bruit distinctif et peut même chauffer au point d’émettre une odeur désagréable en raison des frictions.

Qu’est-ce que le réusinage d’un alternateur ?

Des professionnels récupèrent l’alternateur et réalisent plusieurs interventions dans le but de le retaper et lui donner une seconde vie.

Les étapes ne sont pas forcément à la portée de tous afin d’identifier le problème, puis démonter, nettoyer et éventuellement changer les pièces défectueuses à l’intérieur même de l’alternateur.

Procéder au réusinage de votre alternateur reste plus avantageux économiquement que de vous en procurer un nouveau.

La réparation demeure un très bon choix et représente une excellente démarche écologique, car elle permet de réduire la quantité de déchets en conservant les éléments opérationnels.

Qu’est-ce que l’échange standard ?

De nombreuses pièces automobiles détiennent des éléments d’usure tout en présentant une plus grande durabilité sur d’autres.

Les pièces en échange standard, dont l’alternateur fait partie, offrent une qualité quasiment équivalente à celle des pièces neuves, pour un coût d’environ 30 % moins élevé, souvent sous la forme de consigne.

Les fabricants récupèrent l’alternateur afin de constituer un stock de composants encore utilisable ou réparables dans l’optique de le réusiner ou de le proposer d’occasion.

L’impact écologique est assez conséquent, car il évite non seulement de jeter la totalité d’une pièce, mais il épargne aussi la consommation de nombreux matériaux ou d’énergie afin d’en fabriquer une nouvelle.

Vous pourrez retrouver un alternateur en échange standard aussi bien dans un garage que sur les sites Internet de pièces automobiles.

Comment se débarrasser d’un alternateur ?

Si, malgré tout, vous souhaitez jeter votre alternateur, préférez une déchetterie, un ferrailleur ou encore une entreprise de recyclage plutôt que les ordures ménagères.

Tous ces prestataires procéderont au nettoyage de l’alternateur pour le débarrasser des matières néfastes et réutiliser le métal.

En effet, l’aimant, le cuivre ou l’acier qui le compose peuvent tous être récupérés et servir à réparer un autre alternateur ou encore à fabriquer une nouvelle pièce.

Lorsque vous faites réaliser le changement d’alternateur dans un garage, celui-ci récupèrera l’alternateur et vous n’aurez à vous soucier de rien.

La récupération, qu’elle soit initiée par une entreprise spécialisée, un garage ou un centre de traitement des déchets, reste très souvent gratuite et permet par conséquent d’allier économie et écologie.

Pour conclure

Qu’il s’agisse de votre alternateur, d’autres pièces ou encore des fluides de votre véhicule, pensez à la planète et préservez l’environnement en ayant les réflexes adaptés.

Lorsque vous ne savez pas quoi faire, n’hésitez pas à consulter les sites Internet, forums, ou encore à demander aux spécialistes de l’automobile pour trouver où jeter vos débris.

N’attendez pas trop longtemps lorsque votre alternateur montre des signes de fatigue, si vous le laissez ainsi pendant une grande période, il risque de trop s’abîmer et demandera alors un remplacement en lieu et place d’une réfection.

De la même manière, il peut initier l’usure d’autres pièces, notamment de la batterie et dès lors de vous obliger à débourser une plus importante somme au final.